Où voyager au Bangladesh

Le Temple National de Dhakeshwari

Le Dhakeshwari est un temple hindou très populaire qui se situe dans la capitale du pays, plus précisément au sud-ouest du Salimullah Hall de l’Université de Dacca (ou Dhaka).

Dhakeshwari se traduit par “Déesse de Dacca”. Le temple appartenant à l’Etat, il s’agit d’un monument national.

Après la destruction du temple de Ramna Kali Mandir en 1971, au cours de la Guerre de Libération du Bangladesh, le Temple National de Dhakeshwari est devenu le plus important lieu de culte hindou du pays.

Il accueille les cérémonies d’offrandes et d’adoration (puja) de la déesse Dourga qui se tiennent une fois par an. Le site se compose d’un temple principal abritant une statue de la déesse et de quatre édifices similaires dédiés à la divinité Shiva.

Outre les activités religieuses, divers évènements sont organisés dans ce temple. Le Dhakeshwari accueille chaque année des concerts. Des œuvres caritatives y organisent aussi des collectes de sang ou des programmes de vaccination ouverts à tous les habitants de Dacca.

La rivière Tista

La rivière Tista (ou Teesta) se situe au nord du Bangladesh et s’étend sur 315 kilomètres de longueur.

La Tista est une rivière vitale pour l’Etat indien du Sikkim qu’elle traverse quasiment dans sa totalité, sculptant les vallées verdoyantes de l’Himalaya avant d’atteindre le Bangladesh et de se jeter dans le Brahmapoutre.

Il s’agit d’un lieu magnifique où l’on peut contempler de fascinants levers et couchers de soleil.

Sonargaon

Sonargaon est connue pour avoir été la capitale de l’ancien royaume du Bengale d’Isa Khan. La ville regorge d’œuvres d’art anciennes, de mosaïques et de sites historiques.

La Cité Panam (Panam City) est un quartier qui hébergeait au 19ème siècle la haute bourgeoisie de Sonargaon. Aujourd’hui en ruine, la Cité Panam se situe à 5 minutes du Musée d’Art et d’Artisanat Populaires. Elle est reliée à la principale zone de la ville par trois ponts.

A Sonargaon, vous pourrez aussi admirer la Musa Khan Masjid, mosquée située à côté de la tombe du Dr. Muhammad Shahidullah. Il s’agit d’un édifice remarquable que l’on pense avoir été bâti par Isa Khan ou son fils, Musa Khan.

Dans le même quartier, vous pourrez visiter le Fort Hajiganj, autre site historique d’importance.

Beaucoup de ces sites historiques et culturels sont malheureusement menacés à la fois par le vandalisme et par les inondations. Sonargaon a toutefois été ajouté en 2008 à la liste des sites les plus menacés de la planète par le Fonds Mondial pour les Monuments, ce qui laisse un peu d’espoir quant à sa préservation.

Le port de Chittagong

Le transport maritime de marchandises représente l’une des activités essentielles du Bangladesh. Le plus grand port du pays est le port de Chittagong, situé près de la ville du même nom à l’embouchure de la rivière Kharnapuli et non loin de la fameuse plage de Patenga.

Ce vaste port gère la plupart des importations et des exportations du Bangladesh. C’est pourquoi les appareils et les équipements du port sont constamment améliorés, assurant ainsi des opérations toujours plus rapides et plus efficaces. En 2007, par exemple, le port a inauguré le système d’amarrage « window berthing system » qui permet au port de donner en détails les heures d’arrivée et de départ de tous les navires.

Ce port est aussi chargé d’histoire. Et pour preuve, Chittagong a été mentionné dans les écrits de Faxian, d’Ibn Battuta, de Ptolémée et de Xuanzang. Le port est fréquenté et utilisé par les commerçants du monde entier, venant notamment de Turquie, d’Europe, du Moyen-Orient ou encore de la Chine.

La Mosquée Shait-Gumbad

La célèbre Mosquée Shait-Gumbad a été bâtie il y a 540 ans, si ce n’est plus.

Appelée également la Mosquée aux Soixante Dômes, elle se situe à Bagerhat dans le sud du Bangladesh.

Cette mosquée est de loin la plus importante mosquée du Bangladesh d’un point de vue historique. Elle est louée dans tout le sous-continent indien pour son impressionnante architecture islamique.

L’édifice fut construit au 15ème siècle par le Khan Jahan Ali. Ces murs inhabituellement épais sont composés de briques coniques. La mosquée comporte 77 dômes intérieurs formant son toit et un dôme à chacun de ses coins.

De nombreuses allées séparent l’intérieur de la mosquée. Chaque partie de l’édifice est décorée de terre cuite et de briques.

Le monument ressemble beaucoup à une forteresse. Trois petites mosquées ont été bâties dans ses environs et méritent aussi une visite: la Mosquée Bibi Begni, ornée de motifs floraux, la Mosquée Chunakhola, de forme sphérique, et la Mosquée Singar.

post

A quelle période visiter le Bangladesh

Le climat au Bangladesh est de type tropical et se caractérise par une chaleur modérée, un fort taux d’humidité et des vents généralement porteurs de pluie. Le Bangladesh est arrosé par les moussons et compte parmi les pays les plus humides de la planète. La plupart de ses régions reçoivent des pluies diluviennes.

L’année se divise grossièrement en deux grandes saisons. L’été, qui s’étend d’avril à septembre, est habituellement chaud et pluvieux tandis que l’hiver, qui s’échelonne de novembre à mars, est considéré comme la saison sèche.

En été, les températures maximums atteignent les 32°C. En hiver, la température maximum moyenne est de 25,6°C tandis que la température minimum moyenne est de 13,5°C. Les températures les plus fraiches sont enregistrées au mois de janvier avec une moyenne de 21°C.

De fortes tempêtes se produisent généralement durant les mois d’avril et de mai puis durant les mois de septembre et d’octobre. Elles peuvent aussi se produire en novembre.

On vous conseille de voyager au Bangladesh durant la saison froide, entre les mois de décembre et de mars, afin que vous puissiez profiter agréablement de votre séjour en évitant les ouragans et autres perturbations climatiques qui peuvent s’avérer désastreuses.